Prisca mon ange

Un Noël de passé,
Des larmes à effacer
Tellement de souffrance,
Je n'ai pas de chanceTu es partie,
Est-ce cela la vie ?
Tu es dans mon coeur,
Tout comme ma saeur

Ma peine à soigner,
Un avenir à recommencer
L'année deux mille,
Je ne suis pas tranquille
Comment vivre sans toi,
Je ne pourrai pas

Égaie mes jours,
Et pour toujours
Vole dans le ciel,
Mon hirondelle
Je t'aime à jamais,
Mon bébé tu le sais.

Maman qui t'aime et qui ne t'oublie pas.

Gentil
Palaiseau (France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 30 décembre 1999

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.