Pour toi, mon meilleur ami

J'ai quelque chose de gravé dans la tête,
Dans la mémoire,
Dans le coeur.
Quelque chose de pur, de magnifique,
C'est mon secret.
Ce secret, c'est notre amitié
Qui durera pour l'éternité,
Même si tu n'es plus de ce monde,
Tu resteras à jamais
Mon meilleur ami.

Quel est ce mal être gravé en moi ?
Quelle est cette chose qui me ronge de tristesse ?
Quel est ce chagrin qui fait
que je ne suis plus totalement heureuse ?
Ce mal être,
Cette chose,
Ce chagrin date depuis que je t'ai perdu,
Toi,
Mon meilleur ami.

Pourquoi m'as tu aidé ?
Pourquoi m'as tu aimé ?
Pourquoi as tu été mon meilleur ami ?
Je peux répondre à toutes ces questions que l'on me pose sur toi,
À part une seule qui me hante depuis bientôt quatre ans :
Pourquoi es tu mort ?

J'aurais voulu te dire à quel point je tiens à toi,
Mais on m'a toujours appris que les paroles s'envolent
et que les écrits restent.
J'aurais voulu que tu saches que tu es ma raison de vivre,
Mon meilleur ami,
Sans toi,
Je ne suis rien.
Mais, tout ce que je t'écris tu ne le sauras jamais
Car tu es décédé,
Et ça, je ne me le pardonnerai jamais.

Laurie
(France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 20 février 2004

Commentaires (17)

Poème très touchant je suis dans la mm situation que toi je tien a te dire que ton poème et très beau

zazap127, 16 décembre 2012

Bonjour à tous cela fait quatre mois que mon meilleur ami est mort je tiendrais à te dire Laurie que depuis 4mois je viens tous les jours sur ce blog et même si ce poème me fais pleurer il me fait surtout pensé à mon meilleur amie donc
Merci

Mama56240, 14 août 2013

Je suis dans la même situation que toi, ça fait 1 ans que mon meilleur ami est mort.. Il est mort par ma faute car il m'aimer et moi j'étais avec mon copain.. Il souffrait de l'interieur et j'ai rien pu faire pour l'en empêcher, je suis arrivé chez lui et je l'ai vu étendu sur le lit avec "Emilie" sur le bras... Il me manque tellement, ton poème est magnifique et comme zazap127 je viens le voir souvent et il me fait pleurer.. Merci de ce poème

Emilie, 8 février 2014

Merci pour ton magnifique poème. Le 19 Octobre 2015, je viens de perdre un Ami Très Cher à Mon Coeur. Il est parti beaucoup trop tôt et j'ai énormément de mal à avancer car une part de moi est partie avec lui. Bisous.

GOUTENEGRE , 17 novembre 2015

Bonjour à tous. J'ai perdu mon meilleur ami il y a 4 mois et 8 jours. J'ai appris ça c'était un samedi, son père m'a appelée et m'a dit : Léa il a eu un problème! Et pour que son père m'appelle il fallait que ça soit grave et il m'a dit il a eu un accident de voiture et là j'ai senti mes jambes s'effondrer, mon cœur ralentir. Il n'avait que 19 ans, il rentrait d'un match de volley-ball à Montpellier. Chaque soir je pleure, je me dis que c'est pas possible qu'il soit parti. On s'était engueulés la veille. Je suis au fond du trou j'ai l'impression que je me sens seule, l'impression que mes amis me comprennent pas, j'ai changé de caractère, je m'énerve pour un oui ou un non ! Svp dites-moi que vous aussi c'est pareil. C'était mon repère, la première personne que j'ai connue quand je suis descendue dans le sud, c’était comme mon frère. Tellement je suis mal j'ai atterri aux urgences car je ne mangeais plus. Vous savez quand vous perdez un ami très cher, on perd ses repères. Pour moi c'est ce qui s'est passé. Merci de m'avoir écoutée !

Léa, 24 janvier 2016

Bonjour à tous,
J'ai perdu ma meilleure amie qui s'est suicidée le jour de la Saint-Valentin il y a 1 an aujourd'hui.
Quand je lis votre poème, je me retrouve dedans.
J'ai tellement de colère et de haine, car elle m'a laissée là sans réponses, que je n'arrive pas à comprendre son geste.
La dernière fois où je l'ai vue, elle paraissait tellement bien, heureuse.
Elle a laissé 3 enfants derrière elle.
Et aujourd'hui est le pire jour de ma vie car je n'ai plus mon mari décédé d'un cancer il y a bientôt 4 ans et ma meilleure amie qui n'est plus là. C'est trop dur de vivre sans eux.

Collignon , 14 février 2016

Bonjour, toutes mes condoléances pour ton meilleur ami, je suis dans le même cas que toi mais moi c'est pas mon meilleur ami c'est ma maman, et sache qu'elle est toujours dans ton cœur alors tu ne cesseras jamais d'exister. Je trouve que ton poème est très beau.

alizee, 17 avril 2016

Ce poème est très touchant ... Je suis exactement dans la même situation ... ma meilleure amie est décédée il y a deux ans d'un cancer ...
Si quelqu'un veut parler, qu'il me contacte .. qu'on discute, ce n'est pas facile de ressentir ce qu'on ressent quand on ne l'a pas vécu ..

lea, 12 juin 2016

Salut, je m'appelle Keliane, je t'écris pour te dire toutes mes condoléances pour ton meilleur ami. Mais pourquoi tu fais ça, ça ne sert à rien de te détruire car ton meilleur ami est toujours là pour toi et il est toujours à tes côtés, il te surveille. Je le sais bien qu'il est près de toi car j'ai la même chose avec mon grand-pére. Je te dis bonne chance et ça ne sert à rien de te détruire. Gros bisous.

keliane, 13 juin 2016

Bonjour Léa,
Comme cet espace n'est réservé qu'aux commentaires, je vous invite à vous inscrire aux forums de La Gentiane (le lien est en haut de la page) si vous souhaitez échanger avec d'autres personnes qui vivent un deuil comme vous.
Cordialement.

Michel Leclerc, 13 juin 2016

Bonjour, je vous écris ce message pour vous dire que j'ai perdu mon grand-père et ça me touche car je l'ai connu pas très longtemps car il est mort après ma naissance. Je voudrais bien un poème pour lui. Merci et à très bientôt j'espère.

marine, 14 juin 2016

Bonjour Marine,
Les personnes qui nous envoient des témoignages, lettres ou poèmes pour publication sur La Gentiane le font comme moyen d'expression de leur propre expérience. Certains acceptent de laisser leur adresse courriel pour que les visiteurs puissent communiquer avec eux. Lorsque c'est le cas, vous pouvez les contacter en cliquant sur leur nom au bas du texte. Notez toutefois que pour les textes plus anciens il est possible que l'adresse courriel n'existe plus.
Vous pouvez aussi consulter notre section "Textes choisis". Peut-être qu'un de ces texte vous conviendra-t-il ou vous inspirera.

Maryse et Michel (La Gentiane), 16 juin 2016

Bonjour,
Je suis tombée sur ce site. J'explique pourquoi, en fait le 13 novembre 2015 au Bataclan mon meilleur ami est décédé et en mars sa sœur s'est suicidée. C’était mon meilleur ami depuis 5 ans, on partageait tout, on a même été en couple pendant un certain temps mais on était mieux en tant qu'amis. Et ça fait plus de 6 mois et cette douleur, comme si on m'arrachait le cœur, qu'on me poignardait. Je me réveille la nuit je ne dors pas beaucoup ou très mal. Je fais semblant d'aller mieux mais au fond un partie de moi s'est envolée avec lui et je n'y arrive pas, je n'arrive pas à aller mieux. Après sa mort je me suis énormément rapprochée de sa sœur mais elle m'a abandonnée alors que j'ai tout fait pour elle. Si quelqu'un a des conseils s'il vous plaît je n'en peux plus (j'ai déjà vu plusieurs psy).

Victoire, 1 septembre 2016

Ces textes me font très peur car cela fait maintenant trois mois que j'ai rencontré mon meilleur ami et j'ai extrêmement peur de le perdre. Que faire !!!!

Urbain, 20 novembre 2016

La souffrance causée par la mort de quelqu'un qu'on aime est un sentiment universel. Les mots seraient insuffisants pour exprimer ce sentiment de regret et d'affection pour quelqu'un qu'on avait l'habitude de voir autour de nous et dont le départ laisse un vide difficile à remplir, quelqu'un dont la présence nous hantera toute notre vie ou ce qui en reste.

Hedi Boughanmi, 13 mars 2017

Pour Victoire, j'aimerais vous apporter mon aide, si cela peut vous faire avancer dans votre deuil.
Il y a deux ans environ, j'ai perdu mon meilleur ami depuis que je fréquentais depuis 15 ans et que je considérais comme un frère. Il s'est donné la mort. Je ne prétends pas par mon expérience comprendre ce que vous ressentez. Je comprends simplement que c'est très dur.
Le fait que je le connaissais depuis longtemps m'a amené à comprendre à ma manière pourquoi il était parti ainsi. C'est ma compréhension de la chose. Mon explication avec les moyens que j'ai eu, le psy et les gens qui m'ont aidé à leur manière.
Pour ma part, je dirais qu'on ne finit jamais un deuil. On le vit. Il fait partie de nous et on apprend à le vivre. Avant qu'il parte, il avait mentionné son autodestruction et des amis et moi ont senti venir la crise suicidaire. Trop tard. Il avait disparu le temps qu'on essaye de lui remettre la main dessus.
Je lui ai de son vivant reproché de ne pas penser aux autres à tous ceux qui l'aiment si il ne tenait pas bon pour s'en sortir.
Puis j'ai compris, c'est que quand on ne peut plus rien pour soi, on ne peut plus rien pour les autres. C'est moi qui égoïstement pensais à moi. Au lieu d'accepter qu'il n'en puisse plus.
Je ne suis pourtant pas pour le suicide et pense qu'il y a toujours une solution, que c'est une période.
Il ne se passe pas une journée sans que je pense à lui. En fait, il existe à travers moi. Toutes ses blagues que je ressors, ses mimiques qu'il m'a transmises, ses expressions de langage, les choses qu'il m'a apprises... Tout cela vit en moi et en chacune des personnes qu'il a marquées par sa présence dynamisante et si agréable.
Aujourd'hui, je vois les choses ainsi : nous allons tous y passer et la qualité du temps de vie que ces gens ont donné n'a rien à voir avec le nombre d'années qu'ils vivent, ni même certaines décisions irréparables qu'ils prennent...
Cela m'a changé à jamais et j'avoue que des fois, l'absence est terrible et je me sens seul. Ce meilleur ami. Personne ne le remplacera. C'est fini. Je ne peux plus refaire cela ou retrouver pareil. Ça ne se vit qu'une fois.
Alors c'est pour moi un honneur d'avoir vécu ce temps si court, mais qui vaut 10000 ans avec toute autre personne. Et malgré toutes les souffrances, si on me demandait si ça valait la peine de d'être son meilleur ami pour que ça se finisse de manière aussi glauque et horrible, je répondrais oui, sans hésiter. Ça valait la peine. Ce temps qu'il m'a donné n'a pas de prix et la durée de celui-ci n'importe pas sur la valeur...
À présent, il faut que je continue mon chemin, que je me refasse un ami très proche et cela c'est l'étape dans laquelle je suis. C'est affreusement dur. Mais ça vaudra sûrement encore le coup, en plus il faut profiter à fond, on ne sait vraiment pas comment et quand nous allons finir ! Autant essayer de rendre le voyage plus potable sans relâche pour avoir ces petits bouts de lumière en fait rares pour tout le monde : le bonheur. Ce n'est pas un état, c'est un choix et on ne le perçoit que furtivement. Il y a tellement de paramètres pour l'atteindre que cela ne dépend pas que de nous.
Un peu comme une météo capricieuse.
Continuez une démarche avec un psy ou professionnel. Si ça n'avance plus avec un, changez-en.
Aujourd'hui je pleure parfois, mais je ris seul comme un imbécile souvent en pensant à lui et aux bêtises qu'il aurait pu me sortir s'il me voyait... Finalement, il ne m'a pas quitté d'une certaine manière... Il est donc toujours là, d'une autre manière.

Christophe, 8 juillet 2017

Bonsoir, tout comme vous j'ai perdu un ami, il est parti le 12 juin 2016, le même jour que mon oncle. Je ne cesse de pleurer, ils me manquent, déjà perdre une personne qui est chère dans notre coeur mais deux le même jour, je n'arrive pas à faire le deuil. Ils sont là tout près de moi, je me dis pourquoi eux ? Comment arriver à faire son deuil ? Peut-être que je ne suis pas encore prête. J'aimerais tellement les avoir encore près de moi, leur dire combien je les aime et qu'ils me manquent énormément. Je suis en pleurs et je suis de tout coeur avec vous tous.

rieu, 1 août 2017

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.