Pour mon fils Yoann

Même en volant au très haut du ciel
En dépassant les plus beaux nuages
Je n'ai vu ni ange ni arc-en-ciel
Même pas un signe, ni même un message.

Mais où est donc passé mon doux ange
Envolé vers d'autres horizons
Encore plus inconnus et plus étranges
Que ceux que nous imaginions.

Enfloconnés dans des voiles transparents,
Je les croyais sautant et s'amusant
Sur les très jolies boules de coton
Avec leurs ailes immaculées de blanc.

Le ciel est grand, il est immense,
En fixant le feu du roi soleil
Mon cœur s'est empli de présence
De mon petit rayon vermeil.

Douceur, beauté, ivresse, tendresse,
Il était là comme une caresse
M'enveloppant de tout son amour
Avec des mots terminant par « toujours ».

À mon Fils, mon Amour, mon Prince, que j'aime tant.

À tous les Anges de la Gentiane.

Pour mon fils Yoann
décédé dans un accident
à l'âge de 13 ans, le 8 juillet 2001

Anne-Marie
Eyguières (France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 22 avril 2005

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.