Je ne peux oublier le moment où le téléphone sonna...

Je ne peux oublier le moment où le téléphone sonna et l'hôpital demanda à ma mère de venir à l'hôpital car ma grand-mère était en train de mourir.

Depuis ce jour ma vie a totalement changé car celle qui était ma raison de vivre venait de me quitter. Je ressens l'injustice de la voir morte. Ce que j'avais de plus beau dans ce monde venait de disparaître comme une brise d'été.

Pendant plusieurs mois je ne vivais plus et je priais pour qu'elle vienne me chercher. Pourtant elle n'est jamais venue me chercher. Je croyais qu'elle m'avait abandonnée et je me détruisais petit à petit car la vie venait de me tuer. Mon entourage ne voulait pas comprendre qu'elle était le centre de ma vie et que jamais je ne pourrais aimer quelqu'un aussi fort qu'elle.

Je croyais que toute ma vie allait s'éteindre et jamais je n'aurais pensé qu'un jour je pourrais être heureuse sans elle. Mais je sais à quel point elle m'aime et qu'elle ne souhaitait que mon bonheur. Je lui parlais tous les soirs pendant 4 ans.

Maintenant je suis heureuse comme jamais j'ai pu l'être dans ma vie. J'aurai toujours une petite pensée et une larme sur ma joue pour elle. Mais je sais qu'elle est partie se reposer et qu'un jour je me retrouverai auprès d'elle. Il ne faut jamais oublier que l'être aimé qui est parti nous écoute quand même et la chose la plus merveilleuse à lui ouvrir c'est de retrouver le sourire et le bonheur.


Louise

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 22 mai 2004

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.