Il ne peut pas partir

Il ne peut pas partir
Il est ma vie, mon sourire
Mon éclat de rire
Il fait battre mon coeur
Je compte les heures
Il ne peut pas partir
J'éponge ses peines
Et lui, les miennes
Nos deux vies n'en font qu'une
Sous le soleil ou sous la lune
Il ne peut pas partir
Je me sens tomber
Incapable de prier
Je dois être forte
Mais la faiblesse est à ma porte
Un vide m'aspire
Je le vois souffrir
Tant d'impuissance
Rend mon âme vengeance
Il ne peut pas partir
Il est mon coeur
Je compte les heures
J'ai peur...

Paraplume
Montréal (Québec)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 6 février 2014

Commentaires (3)

Mes larmes coulent en lisant ton magnifique poème. Tes mots sont doux et poignants.
Toute mon amitié pour toi.
Martine

Martine, 14 février 2014

Chère Paraplume,
Quelle émotion quand j'ai découvert votre poème voici peu. Il me renvoyait 4 ans en arrière. En vous lisant j'en avais les larmes et je souffrais pour vous. Vos lignes, si simples, si pures, expriment tout ce que l'on arrive pas à exprimer, tant la peur et la souffrance nous cadenassent.
Puis, quelle émotion, quand hier soir, j'ai découvert votre parole si sensible, au sujet de "Quatre ans déjà".
Il vous faudra du courage, beaucoup de courage. Mais chaque jour, ayez la conviction, ayez la certitude, qu'il est et sera toujours avec vous. Il sera votre force, il sera l'étoile qui vous fera avancer. Il vous aidera, il vous apprendra à prier Celui qui vous réunira.
"Dieu ne sépare pas ceux qui s'aiment"
Avec tendresse.
Colleen
Combs-la-Ville (France)

Colleen, 19 février 2014

votre poème traduit ma souffrance et ma peine !!seules celles qui ont connus cette peine peuvent la partager ....
Tendresse
KT12

KT12, 18 octobre 2014

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.