Papa, Par le biais de ce site, je t'ai écrit une lettre le 18 avril 2005...

Papa,     Par le biais de ce site, je t'ai écrit une lettre le 18 avril 2005. Je te confiais mes émotions, mes idées et je t'expliquais que pour vivre, il fallait que je te laisse partir. Je pense que j'y suis arrivée.

Par contre, aujourd'hui, j'ai un souhait à te demander. Peux-tu t'occuper de maman, qui comme tu le sais, est partie il y a un an maintenant. Je ne m'en étais pas vraiment rendue compte jusqu'à ce week-end, où nous avons vendu votre maison. Cette maison où nous avons vécu tous heureux pendant des années, cette maison qui a vu naître vos trois enfants et qui a accueilli les dépouilles mortelles de grand-mère, toi, puis maman.

Tous ses souvenirs qui s'en vont, tout prend un sens tellement réel, tellement définitif. Je ne pourrai plus retourner dans cette maison, m'y recueillir et revivre les cris de joie, et le bonheur que nous avons vécu.

Pourtant, il faut encore un fois avancer, retrouver la joie de vivre pour mon ami ainsi que pour mes enfants, ceux que tu n'as pas eu le temps de voir. Je t'en prie, veille bien sur maman et soyez enfin heureux ensemble.

Je vous aime et ne vous oublierai jamais.

Ta fille, votre fille.

Gigi

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 19 février 2006

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.