Papa, Ces jours-ci ton absence est difficile à vivre...

Papa,

Ces jours-ci ton absence est difficile à vivre. Je le vois aux réactions de maman qui regarde tes photos de plus en plus souvent, je le remarque quand je me lève, je suis seul pour déjeuner. Je n'aurai pas eu le temps de te demander de m'expliquer les choses que je ne comprenais pas. La vie nous a arrachés tellement vite, je n'ai eu que 13 ans pour te connaître.

Aujourd'hui à 19 ans je sens qu'il me manque quelque chose d'important... te dire que je t'aime et que je t'aimerai toujours.. j'en ai les larmes qui tombent tout les jours et je vois celles de maman couler ou je l'entends... tu nous as tellement apporté à tous que ton départ nous est insupportable... Je croyais pouvoir supporter mais avec le départ de Marion, l'amour de ma vie, tout c'est écroulé sous mes pieds... Si tu la vois papa dis lui que je l'aime et que jamais je ne l'oublierai...

Avec tout ce que je te dois, reçois tout mon amour, un amour éternel pour le père que j'aurais dû avoir toute ma vie...

Benoît
Strasbourg (France)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 22 octobre 2007

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.