Papa, aujourd'hui nous, la famille...

Papa, aujourd'hui nous, la famille, vivons des moments qu'on ne s'attendait pas.

Papa, je te décris comme un homme :
F pour : Franc, soucieux de sa Famille, Fragile, Fonceur, Fabuleux, Fasciné par la nature, Fertile pour les plantes
R pour : Responsable, Respectueux, Retraité, Relaxant, Reposant, Renommé pour tes engagements sociaux et communautaires, Réceptif, Rationnel, Raffiné
A pour : Aidant, Aimable, Accompagnateur, Accommodant, Actif, Adéquat, Admirable, Adorable, Affectueux, Agile
N pour : Naturel, Nombrable (sur qui on peut compter), Normal, un des Noyaux familiaux
C pour : Courageux, Calme, Créateur, ayant du Charisme, Charmant, Compréhensif
O pour : Observateur, Occupé, Original
I pour : Intéressant, Innovateur, Important, Irremplaçable, Intègre
S pour : Succès, Serviable, Sensible, Sait s'investir

Nous avons eu de beaux moments mémorables en ta présence. Je me souviens de mon jeune âge, des samedis ou dimanches matins où tu nous faisais de très bonnes toasts dorées. Que la messe du dimanche en famille apportait un intérêt à notre famille. Que tu nous as toujours supporté peu importe le choix que nous faisions. Tes conseils, tes idées nous ont aidés à prendre des décisions éclairées. La transmission de belles valeurs familiales nous a apporté beaucoup.

Je sais que d'un côté je suis l'enfant qui te ressemble beaucoup. Je suis toujours prêt à aider les autres, je suis vite en général et, oui peut-être, un peu trop, mais je suis comme ça. Parfois, je veux en faire plus que la normale. Il faut que je sois occupé. Quelles belles vacances en famille, celles à Old Orchard Beach, celles au Mont-St-Anne été comme hiver, au Mont Orignal. Les automnes où nous allions aux pommes. Toujours en famille. Et sans compter les Noëls et les Jours de l'An. Que de beaux souvenirs en ta présence !

Et un jour, dans l'année où tu as pris ta retraite, tu es devenu grand-papa. Tu m'as aidé avec maman à m'occuper de mon fils (Anthony) et je tiens à te dire que j'en suis très reconnaissant. Par la suite, j'ai rencontré Julie, ma conjointe d'aujourd'hui. Je suis parti vivre en appartement avec elle. Dans les années suivantes, tu es devenu grand-papa de deux autres petits garçons (Nathan et Loïc) que je sais que tu aimes et qu'eux aussi t'aiment énormément. Tu es grand-papa de quatre petites filles (Charlotte, Ève, Frédérique et Émilie), qui sont aussi de ta fille Caroline. Quelle chance ont tes petits-enfants de te connaître, toi ainsi que maman. Nous (Vincent, Caroline et moi) n'avons pas eu la chance de connaître tous nos grands-parents. Papa, tu as toujours été proche de tes petits-enfants et je suis sûr qu'ils en sont très reconnaissants.

Tu m'as aidé dans des épreuves de ma vie et, soit rassuré, je te dis merci beaucoup. Je crois que la force de Dieu, notre amitié familiale et les valeurs que vous nous avez données, on servi à comprendre, à faire de meilleurs choix pour nous, les enfants, et nous aideront toujours à faire face aux difficultés de la vie. La vie n'est pas toujours comme on la veut. On n'est pas responsable et on est impuissant face à certaines choses. Il faut apprendre à vivre avec, tout en cheminant à travers ça. Sache, papa, que les valeurs et les bons conseils de mon éducation me serviront tout au long de ma vie. Nous allons se soutenir familialement, sois-en assuré.

Papa, n'oublie pas que je t'aime et que je vais transmettre les valeurs et toutes les bonnes choses que j'ai reçues de mes parents, sois-en assuré.

Ton fils qui t'aime et t'aimera toujours. Veille sur nous tous.

Frédéric
Lac-Mégantic (Québec)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 15 juillet 2009

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.