Nous avons traversé des plaines et des montagnes...

Ça fait maintenant un an que mon fils de 27 ans s'est enlevé la vie ; j'ai participé à un groupe d'endeuillés de prévention-suicide avec mon épouse et nous avons cheminé dans le bons sens.     Nous avons traversé des plaines et des montagnes; les douleurs étaient parfois terribles à supporter : remords, sentiments de culpabilité, colère, questions sans réponses. Cependant, la vie a toujours été belle et pleine d'espoirs et l'amour est aussi présent et plus nécessaire que jamais. On remercie notre fils de nous avoir aidés à passer à travers; on lui dit souvent qu'on l'aime et on parle de lui et des bons souvenirs qu'il nous a laissés.

Ceux qui souffrent et qui vivent un deuil, ne perdez pas espoir ! La vie est encore belle et mérite qu'on la vive jusqu'au bout et à chaque instant; la joie reviendra dans votre coeur, le bonheur y a encore sa place même si la cicatrice ne disparaîtra jamais... on apprend à vivre avec.

Allez, bonne route !

René
Trois-Rivières (Québec)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 20 novembre 1999

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.