Nous allions au mariage de ma belle-soeur...

Nous allions au mariage de ma belle soeur, je conduisais la voiture dans laquelle étaient mes deux enfants : Théo, sept ans, et Marie, bientôt trois ans.  Mon mari était dans notre autre voiture, il me suivait.  J'ai perdu le contrôle du véhicule dans un virage, ça s'est passé très vite, nous nous sommes retrouvés sur le toit.     Je me suis retournée et j'ai vu Marie courbée à travers la vitre cassée, elle ne bougeait pas.   Je hurlais son nom, je tapais contre la vitre de ma portière, Théo criait, je hurlais : « Elle est morte ».  Marie est morte sur le coup dans son sommeil.  C'est notre seule « consolation », elle n'a pas souffert.   C'était le 26 juin 1999.

Elle nous manque de plus en plus.  Je trouve que c'est de plus en plus difficile de vivre sans elle.   C'est comme si, en ce moment, j'étais en train de m'apercevoir que je ne la reverrai plus jamais.  Elle me manque physiquement, je ne veux pas oublier l'empreinte de son corps dans mes bras, son odeur, son rire.  Je me rends compte de l'immensité de son absence par flashs, c'est à devenir folle.

Bien sûr nous sommes entourés, nous nous aimons, Théo nous pousse vers l'avenir.  Mais comme c'est dur !

S'il vous plaît, ne me parlez pas de religion.

Lou
Rennes (France)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 28 juillet 1999

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.