Namour, Tu aurais eu 48 ans aujourd'hui...

Namour,

Tu aurais eu 48 ans aujourd'hui. Je me demande souvent si un jour tu aurais vieilli car tu avais toujours l'air d'un éternel adolescent. Mais la vie ne t'a pas fait de cadeau et tu es parti avant que nous puissions vieillir ensemble.

Pour moi la vie continue mais c'est bien dur sans toi. Je fleuris ta tombe plus qu'il ne faut car tu aimais beaucoup les fleurs... et les petits oiseaux. Quand je les entends chanter le matin c'est comme un lien entre toi et moi. Peut-être les entends-tu aussi là où tu es.

Reste à mes côtés comme tu le fais aujourd'hui car j'ai besoin d'y croire. J'espère qu'on se retrouvera un jour car j'ai perdu ma moitié et c'est bien dur de ne plus vivre qu'à demi. Je t'aimerai jusqu'à la fin de mes jours en attendant de te retrouver.

Je t'aime.

Arlette
Bruxelles (Belgique)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 20 avril 2010

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.