Maman, tu es partie beaucoup trop vite...

Maman, tu es partie beaucoup trop vite...

« Maman » ! Comme je m'ennuie de dire ce mot si important pour moi ! Je me souviens de ton rire... ton sourire... ta façon de dire mon nom...

Un an et quelques mois sont passés depuis que tu es partie un 2 juin froid et pluvieux. Je t'avais parlé le matin... tu ne m'as rien dit. Quand je t'ai demandé comment vas-tu, tu m'as seulement dit « bien » comme d'habitude. Après être rassurée, j'ai raccroché avec la promesse de te parler le soir... Mais cette promesse n'a pu être réalisée car tu es décédée le midi...

Depuis ce jour, quelque chose s'est brisé en moi et n'a pu être réparé. Je ressens un vide... un manque... le goût de crier MAMAN pour que tu me répondes. Mais c'est le silence...

Je regrette de ne pas t'avoir dit assez souvent combien je t'aimais, que tu étais ma meilleure amie... ma confidente... Mais tu le savais déjà. Je sais que si tu nous regardes, tu vois que je ne regarde pas encore tes photos. Trop difficile... mais je te promets qu'un jour j'y arriverai. Et comme a dit ÉMILIE, ta petite fille : « Grand maman, ce n'est pas un adieu mais un au revoir... »

On t'aime xxx

De tes deux petits-fils SAMUEL... ALEXANDRE...
et ta fille...

Sylvie
Anjou (Québec) 

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 11 octobre 2012

Commentaires (1)

Ma mère est morte quand j'avais 11 ans, ça fait déjà 2 ans maintenant... elle a eu une maladie aux poumons …

C'était un après-midi où je finissais l'équitation j'étais contente de pouvoir pratiquer ce sport avec le soutien de ma mère. Je suis rentrée à la maison et je voulais aller dire à ma maman comment s'était passée ma journée, mais quand j'ai prononcé le mot "maman" aucune réponse est survenue, je l'ai cherchée dans toute la maison et quand j'arrivai à la cuisine je trouve une lettre posée sur la table qui disait "ma chère fille que j'aime tant il est venu le temps pour moi de partir dans un monde merveilleux où je n'aurai plus ces problemes de poumons je te remercie pour ton soutien pendant ces longues années de souffrances je suis désolée j'ai dû te laisser seule mais ne t'inquiète pas je serai toujours auprès de toi jusqu'à la fin de ta vie je te soutiendrai comme tu l'as fait avec moi... Voilà il est temps de dire ces adieux, Je t'aime de tout mon coeur ma chérie" Voilà j'ai dû surmonter ça seule parce que mon père est mort le jour de mes 1 an et mes frères et soeurs ont essayé de m'aider mais ils n'arrivaient pas. La seule qui pouvait m'aider était ma mère mais malheureusement elle n'était pas là pour me soutenir de son départ.

Milena, 6 mai 2016

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.