Maman, Il y a un mois que tu n'es plus près de moi. Cela me paraît une éternité...

Maman,

Il y a un mois que tu n'es plus près de moi. Cela me paraît une éternité, tu me manques tellement. Chaque jour je pense à toi, chaque jour je pleure ton absence. La souffrance est terriblement présente en moi.

Parfois j'oublie que tu es partie et je me sens un peu plus sereine. Dans ces moments j'ai l'impression que la vie s'est arrêtée il y a un peu plus d'un mois, avant ton hospitalisation. J'ai ce sentiment que tu es toujours là et que je pourrai te téléphoner pour jaser avec toi ou aller chez toi passer un bon moment assis sur ton balcon à discuter de nos mille et une aventures, comme on avait l'habitude de le faire.

Toutefois, après ces brefs instants d'illusions ou de déni, la dure réalité me frappe en plein visage et mon coeur éclate, laissant la douleur s'emparer de tout mon être. Tu n'es plus là pour jaser, rire faire des folleries avec moi Maman. Ma complice de tout moment, ma meilleure amie, ma maman adorée n'est plus là pour partager, m'écouter, me consoler, m'encourager, me supporter...

Tu étais tellement importante dans ma vie. Parfois je me dis que je suis chialeuse, que je devrais me sentir mieux maintenant, mais ensuite je pense à la relation que nous avions toutes les deux et je comprends. Je comprends pourquoi tu me manques tant et pourquoi j'ai cette impression que mon monde s'écroule. Tu étais le centre de ma vie. Tu représentais tout pour moi maman. Perdre une mère c'est toujours difficile, mais je crois que cela puisse être beaucoup plus difficile pour certaines filles que pour d'autres et telle est ma situation.

Notre relation était exemplaire Maman d'amour. Tu as d'abord été une maman PARFAITE, qui m'a offert AMOUR, Tendresse, Sécurité, Bonheur et tout ce qu'un enfant peut avoir besoin X 1000. Ta présence, ton soutien, ta patience, ton admiration, ta compréhension, ton écoute et les milliers de magnifiques qualités que tu avais m'ont permis de vivre une vie des plus MAGNIFIQUE. Tu m'as tout donné Maman. Tu as été une mère FORMIDABLE. Une fois adulte, en plus de rester une mère formidable tu es devenue une amie hors de l'ordinaire. Que demander de plus dans une vie ?

Alors voilà Maman pourquoi aujourd'hui tu me manques à ce point et que je souffre tant de ton absence. Certaines personnes ne comprendront pas que je souffre tant et je trouve cela vraiment triste car ça veut dire qu'ils n'ont pas eu la chance de vivre ce que j'ai vécu avec leur mère. Aussi douloureuse que puisse être ton absence, ces 38 ans de vie avec toi Maman en valaient la peine.

J'aimerais pouvoir te serrer dans mes bras et te dire combien je t'aime Maman.

JE T'AIME MAMAN xxxx

Christiane
Saint-Hyacinthe (Québec) 

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 24 septembre 2012

Commentaires (41)

Christiane,
votre texte me touche beaucoup. Permettez moi de partager votre peine.
André

Andre, 24 octobre 2012

J'ai perdu également ma mère le 10 octobre dernier et je ressens et pense exactement la même chose que vous. Lire votre lettre était comme si c'était moi qui l'avait écrite.

Bon courage! Je suis de tout coeur avec vous.
Pascale 39 ans.

Pascale, 2 novembre 2012

Je viens de perdre ma mère, le 24 octobre dernier, lire votre lettre ma fait énormément de bien. Nous étions tellement proches, je souffre beaucoup de son absence. Je lui ai consacré env. 20 ans de ma vie alors je dois me réorganiser. Je suis contente de savoir qu'ils y a d'autres personnes comme moi!
Je suis de tout coeur avec vous!
Merci!

Lise, 3 novembre 2012

dés que ma mère est décédé je me sens que je suis seule au monde j'arrive pas a continuer vivre sans elle. elle me manque énormément. je t'aime maman

bila, 6 décembre 2012

je viens de perdre ma mère et mon frère le même jour et je ressent le même mal....... le 28 décembre le monde c'est arreter de tourné je ne sais pas pour combien de temps

carole, 9 janvier 2013

Christiane,
Les mots que tu as écrits pour ta chère Maman reflètent tout ton amour pour elle et la grande souffrance de l'avoir vue partir...
Entre une Maman et son enfant, le lien d'amour n'est jamais coupé et sois persuadée que ta petite Maman est tout près de toi et t'entoure encore de son amour.
Je te souhaite du courage pour chaque jour et de trouver tout doucement un peu d'apaisement
je t'embrasse.
Martine

Martine, 21 janvier 2013

Christiane,c'est avec des larmes que j'ai lu ton texte.Je me pensais seul à vivre cette horrible peine mais tu exprimes exactement ce que je ressens.Le monde s'écroule.Il faut le vivre pour le croire.Il semble qu'il y a des étapes dans le deuil et avec le temps,ça devrait se replacer..

Dominique, 28 juillet 2013

Christiane,
Mes larmes coulent en te lisant, car je me retrouve dans tes mots car je ressens la même détresse depuis 5 mois que Maman m'a quittée.
Mais je sais maintenant qu'elle est toujours près de moi, je la sens et ça me réchauffe le coeur.
Je suis plus agée que toi (51 ans) mais c'est la même douleur intolérable, j'essais de me dire que ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir une relation comme la notre (mère-fille) complicité, amour et tendresse on voudrait que cela dur toujours. Perdre sa Maman est le premier chagrin que l'on pleure sans elle mais chaque jour qui passe nous rapproche de nos retrouvailles car cet AMOUR partagé est éternel.
Je sais qu'il faut du temps pour faire surface, alors je te souhaite beaucoup de courage

mariesoleil, 6 septembre 2013

Votre texte me touche. J'ai aussi perdu ma maman il y a un peu plus de 6 semaine .Elle en avait 39 ans . Je trouve la vie tellement injuste...
Je n'ai que 13 ans mais je sais très bien ce que vous ressentez. Perdre sa maman es horriblement douleureux . La vie sans elles es comme un feuille déchiré en mille morcaux : il n'y a plus aucun sens...

Chlooé., 11 janvier 2014

Merci, ce texte s'applique beaucoup à ma situation, j'ai perdu ma mère le 1er juillet 2014 et cela faisait 40 ans que nous habitions ensemble. Les 3 dernieres années ont été très difficiles car je m'occupais d'elle à temps plein. Moi aussi elle me manque tous les jours, et même apres 5 mois. Mais la vie continue et maintenant je peux en parler sans pleurer. Mais il y aura toujours des jours plus difficiles que d'autres, c'en est un ce matin...

Suzanne, 20 novembre 2014

Je suis réellement navrée pour vous mais vous avez eu la chance d'avoir une mère à l'écoute. Vous pouvez vivre dans le souvenir des bons moments. C'est bien d'avoir pu expérimenter ce qu'est une maman aimante. Le temps faisant son œuvre, vous devez être beaucoup plus apaisée aujourd'hui.

Ghislaine, 7 avril 2015

Ma maman est partie il y a moins de deux mois et c'est toujours douloureux.

olivier, 19 avril 2015

Tiens bon, je pense que tu es forte.

clara , 28 décembre 2015

En lisant votre commentaire, je me suis effondrée en larmes. Je comprends ce que vous ressentez. J'ai plus ma maman depuis 2 mois, c'est horrible cette souffrance, je me demande si je vais arriver à vivre avec ce poids, il n'y a pas de mot pour décrire ce ressenti. Comme vous, une grande partie de moi s'est envolée, mon repère, mon pilier, ma moitié......... Mon amour de maman, je t'aime et je t'aimerai toute ma vie, je vais devoir avancer sans toi, ça me parait impossible. Peut-être qu'avec le temps ma douleur va s'atténuer, mais aujourd'hui j'ai 40 ans et je suis meutrie........

Sophie, 14 janvier 2016

Bonsoir,
Je viens de perdre ma maman le 26 décembre 2015 et je suis tombée sur votre lettre qui est magnifique et j'ai vraiment moi aussi l'impression que c'est moi qui l'ai écrite car je ressens mot pour mot la même chose et ma maman représentait toute ma vie. Je l'aime tellement et je souffre terriblement. Je repense à ce 26 décembre où je l'ai vue mourir et c'est horrible de vivre ça. J'espère qu'un jour j'arriverai à avancer.
Bon courage à tous.

Coesnon elodie, 27 janvier 2016

Tous les messages que je viens de lire me touchent énormément. Ma maman est partie le 20 janvier de cette année. Elle s'est battue jusqu'au bout. Elle disait je vais guérir et m'occuper de mes petits-enfants. Elle ne voulait pas partir de ce monde, j'ai vu sa peur dans ses yeux, sa détresse. Mais elle n'en parlait pas. J'ai pu venir la voir un jour avant son départ, j'ai pu la prendre dans mes bras lui dire je t'aime. Elle est partie le lendemain, elle a pu voir ses 6 enfants avant de s'en aller. Je vis, je survis pour mes enfants. Mais je trouve la vie fade, je n'arrive plus à rire. J'ai peur du lendemain, j'ai peur de perdre mon père, j'ai peur...... Je voudrais tant lui parler, je voudrais tant la toucher !!!! Je t'aime maman.

Mimart, 22 février 2016

J'ai perdu ma maman le 18 mai 2016, qui était à la maison. Mon cœur est brisé je suis perdue, je sais plus quoi faire, j'ai mal.

tasiaux, 30 mai 2016

J'ai perdu maman le 21 février. Je pleure tous les jours. J'arrive pas à croire. Elle est partie, je suis rien du tout sans ma maman. Je suis bien triste, elle me manque, j'ai voulu être à sa place. Pas elle.

Soray, 22 juin 2016

Ma maman m'a quittée brutalement le 9 mai 2016. Cette séparation je la vis très mal, tout comme vous j'aurais pu écrire ce texte, c'étais et sera toujours ma maman extra, elle me manque j'ai du mal à écrire ce que je ressens tellement c'est dur, grand vide, c'est insurportable !! Merci.

Virginie, 5 juillet 2016

Bonsoir, ma maman est partie il y a un mois et demie. Je pleure que lorsque la nuit tombe, et la journée je n'arrête pas de travailler, souvent je bois pour pas trop y penser, mais souvent l'alcool me fait encore plus penser à elle. Je suis célibataire et je reste souvent avec mon papa. Mes nuits sont horribles.

Vecchio, 3 août 2016

Bonsoir,

Je viens tout juste de perdre maman le 21 août 2016 et je n'ai pas encore l'impression qu'elle est partie, je pense à un mauvais rêve mais au fond de moi je sais que je ne la reverrai plus, ma maman chérie me manque si fort, j'ai 51 ans mais je suis toujours son garçon, son enfant. Je n'ai pas de regret car j'étais proche d'elle et je comprends les pleurs car ils ne m'épargnent pas, ces larmes sont des réactions d'amour que l'on a au fond de soi.

Bon courage à tous et pour ceux qui ne parlent pas à leur maman pour diverses raisons, n'attendez pas son départ pour réaliser qu'une Maman est unique et irremplaçable.

Daniel, 5 août 2016

Ma maman est décédée il y a bientôt 4 ans, le 12 octobre 2012 à 5h20. Dans mes bras. Après 4 jours dans le coma cérébral.?? C'était une mort très brutale, injuste, douloureuse. Je ne m'en remets toujours pas. Elle avait eu 70 ans et avait plein de projets. Le plus dur, c'est de vivre jour après jour la même sensation de vide. Un vide immense. Je sais ce que tu ressens, tu n'es pas seul (e), crois-moi.

le querre, 1 octobre 2016

Je partage votre chagrin votre souffrance mes frères et soeurs c'est comme la fin du monde ce que je ressens pour vous et moi.
Ma chère mère nous a quittés le 17 octobre 2016 après 4 ans de lutte de maladie et 8 jours dans le coma. On est devenus orphelins. On l'aimait à en mourir. Elle s'est occupée de nous jusqu'à son dernier souffle. On est 7 enfants. Elle nous a tout donné, elle s'est privée... souffrir, se sacrifier pour nous. Mon père a abondonné ma mère et nous dès notre arrivée dans ce bas monde. Ma chère mère elle s'est battue pour nous, elle nous a élevés seul, elle nous a appris le respect pour les autres, elle est tombée malade, elle a tué sa santé pour nous protéger des ennemis, de plus elle nous a laissés une grande maison comme héritage.
J'ai tellement envie de la rejoindre, elle était tout pour moi, elle m'a appris à aimer et se faire aimer. Je verse des larmes sans cesse.
Maman mon amour, mon coeur, je suis perdu sans toi, ta lumière s'est arrêtée dès tu nous as quittés, je n'arrive plus à sourire mais à souffrir de ne plus te voir près de moi, je t'aimais plus que tout au monde. J'ai 39 ans, c'est la seule au monde qui m'a offert son grand amour, c'est grâce à elle que j'évolue dans ma vie. Mais tu n'es plus là, j'ai perdu goût à la vie, mon coeur et mort. Sans toi maman je souffre le martyre, plus personne ne pourrais m'aimer comme tu m'as aimé, j'ai tant envie de te rejoindre, je sais que Dieu t'aime énormément, c'est pour cela qu'il a pris ton âme, tu reposes en paix mon coeur mon amour.

Ahmed, 23 octobre 2016

Bonjour,
Je l'ai accompagnée hier dans sa dernière demeure.
Je suis là comme une idiote sur mon canapé, paumée, et j'ai l'impression que j'ai pris 15 ans.
Je t'aime Maman
Pascale

Faure, 27 octobre 2016

Bonsoir, pour moi aussi, c'est très difficile de vivre sans elle, qui est partie le 26 Mars 2016. Elle me disait bien "tu verras comme je vais te manquer" et là, c'est le grand vide pour moi, et pourtant la vie continue, je la sens toujours présente et il m'arrive de prendre le téléphone et d'avoir envie de l'appeler comme je le faisais si souvent.... mais, je me remets vite à l'évidence qu'elle n'est plus et ne sera plus jamais dans cette vie... J'espère de tout coeur qu'il y a un ailleurs et que je la retrouverai. La dernière chose que nos mères nous apprennent, c'est de MOURIR.....

isabelle, 30 octobre 2016

Maman, tu es partie le 12 octobre 2016 à 5h30. Depuis ce jour je suis comme un robot, car je ne comprends toujours pas que tu es partie. Tu me manques à chaque instant, tu as été mon pilier et aujourd'hui je trébuche car tu n'es plus là. Comment faire pour que ma peine soit moins forte ?? Je t'aime maman, tu me manques.

Farida, 5 décembre 2016

Bonjour,
En lisant votre texte, je comprends ce que vous ressentez. J'avais une relation unique avec ma maman qui nous a quittés il y a un mois.
La vie n'a plus aucun sens et tout s'effondre autour de moi. Je l'aime tellement et c'est fou ce qu'elle me manque. Je ressens un vide qui ne pourra jamais être comblé. J'aimerais lui faire des câlins et lui dire encore et encore que je l'aime. La douleur est là et le temps nous aidera à la supporter mais la douleur sera toujours présente. Je t'aime maman Je t'aime Je t'aime maman

Dara, 1 février 2017

Maman, tu étais la mienne, et tu étais celle de 8 autres enfants ... mais tu n'étais que mienne, la dernière j'étais. Tu es mon 1er amour et j'étais ton dernier trophée, ton bâton de vieillesse, tu m'a tant donné. Sans toi ma vie est effrayante. Mais pour toi qui me regarde je vaincrais mon chagrin et à mon tour j'aimerai de tout mon être tes petits-enfants Joseph et Constantine. Je t'aime et t'aimerai au delà de ma mort. Repose en paix ma douce maman.

Anicia.R, 7 février 2017

Maman tu es partie le 19 septembre 2016, et je souffre de ton absence, je voudrais tant de parler et de demander pardon de ne pas avoir été près de toi. Je t’aime maman, ta fille du Canada.

aziza, 25 février 2017

Maman
Tu nous manques tellement
Cette belle lettre et tous ces commentaires me font pleurer
Quelle souffrance de perdre un être cher
Tu étais notre pilier notre rayon de soleil
Tu nous a donné un amour incommensurable
Je t'aime maman

sylvie, 6 avril 2017

Ma tite maman, ça va faire une semaine ...

Mickaël, 23 juin 2017

Maman, tu nous as quittés il y a 15 jours. Tu me manques tellement ma petite mamounette d'amour. Aujourd’hui j'ai 50 ans et j'aurais tellement voulu un.bisou de toi pour mon anniversaire. Avant ton dernier souffle je t'ai dit que l'on se retrouverait là-haut.
Je t'aime maman.

Cathy, 25 juillet 2017

J'ai l'impression que le texte que je viens de lire sort de ma bouche.... tout ! tout ! tout ! correspond à la relation que j'avais avec ma douce maman.. j'aurai bientôt 47 ans et j'ai la sensation d'être une enfant, une orpheline ... Demain ce sera le 4e mois sans elle, 4 mois qu'elle m'a quittée, quittée dans le creux de mes bras, volée par le cancer.
Je cherchais une image sur internet et je suis tombée sur votre texte.. je viens de pleurer toutes les larmes de mon corps en vous lisant...
Merci pour ce magnifique texte..

Laurie, 5 août 2017

Cela fait 8 mois que ma soeur nous a quittés. Je poste ici car elle était ma deuxième maman.
Tu étais si jeune. Depuis le 9 décembre 2016, je ne vis pas, je survis. C'est un déchirement. Tes deux garçons sont perdus. Le dernier a fêté ses 18 ans en juillet et a eu son bac, il a préféré travailler tout l'été plutôt que de partir en vacances, là où tu es tu dois être fière. Il y a tant de choses que j'aimerais te dire...

roxy, 9 août 2017

Oh oui merci.
Quelle belle lettre qui me fait fondre en larmes.
Pour la petite histoire, moi la semaine dernière je cherchais mon téléphone portable partout chez moi, ne le trouvant pas je décide de le faire sonner tout en gardant le combiné fixe en main, j'ai mis 10 minutes avant de comprendre pourquoi il ne sonnait pas !!!! C'est normal j'étais en train de téléphoner à ma mère.
Mon dieu cela fait 6 ans que tu es partie maman d'amour. Le 21 mars 2012, l'année de ma grossesse, tu es morte alors que j'avais 6 mois.
Ton petit-fils se porte à merveille, il te ressemble énormément.
Juste te dire merci maman car, même après ce temps qui me paraît tellement proche, tu me manques toujours autant.
Je sais que tu es parmi nous, je sais que tu n'aimes pas quand je suis triste mamounette.
Mais tu me rendais tellement forte.
Tout cela pour te dire que
Je t'aime maman, je t'aime et merci maman d'amour.

Anita Thiver, 16 septembre 2017

Je suis vraiment profondément touché au coeur. La seule personne à qui je partage c'est ma mère, elle me comprends. Ça fait 3 ans qu'elle est décédée, sa douleur est présente à moi, Chaque nuit avant de dormir je pleure mais en retour rien. Finalement je n'ai plus d'amour de personne d'autre sur cette terre ça a lui que j'aime c'est mon coeur.

Baba drame , 19 septembre 2017

Maman je t'aime. Puisse Dieu te garder auprès de Lui. On prie pour toi tout le temps maman. Maman on t'aime. On prie pour toi. Maman on va faire quoi sans toi. Maman combien d'années encore avant que ça s'arrête. Maman que Dieu te pardonne tout. Aide-nous à tenir Maman.

Fr, 5 octobre 2017

Bonjour,
J'ai perdu ma maman le 27 Septembre 2017. Ce jour-là, tout s'est effondré. Je suis fille unique et nous avons toujours vécu en osmose elle et moi. Au départ de mon père, nos liens se sont encore renforcés. Chaque seconde de chaque jour je pense à elle. Je n'ai plus de moteur, plus d'envie et je vis maintenant recluse chez moi en attendant de me relever. C'est l'épreuve la plus dure que je suis en train de vivre.
Son absence me ronge de l'intérieur. Je ne suis plus que l'ombre de moi-même.
Je sais qu'elle n'aurait pas aimé me voir ainsi, mais que faire d'autre lorsque l'on aime tant.
À ma mère, mon amour.

COSTA, 24 novembre 2017

Je suis très touchée de voir cette lettre, et je ressens la même chose pour ma maman que je viens de perdre il y a 7 mois, c'est très dur et je souffre toujours autant, j'ai perdu la moitié de moi, j'ai perdu une soeur, une mère, une amie, un lien très très proche, et je vis maintenant pour mes filles car je n'ai plus de joie et de bonheur comme j'avais avant, j'essaie de m'occuper avec différentes activités qui me font du bien, mais je ne pourrais jamais oublier cet horrible jour où maman m'a quittée. J'espère quand même que maintenant elle est heureuse là où elle est. Maman tu as été la lumière de ma vie, tu m'as tout donné, et je t'aimerai toujours,

lili, 27 novembre 2017

Bonjour, je viens de lire le commentaire de COSTA, tu m'as touchée, je te comprends, je ressens la même chose, j'ai perdu ma mère il y a 7 mois, et je suis aussi fille unique, les liens étaient très forts avec ma maman et je suis choquée encore maintenant. Cela a été une douleur aiguë, car je ne pensais pas la perdre maintenant à 75 ans, je suis souvent angoissée, je pleure souvent, mais je voudrais te dire que le chagrin que tu ressens, ne le repousse pas, il est là, ne le chasse pas, il faut que tu exprimes ta souffrance, que tu l'écoutes, jusqu'à ce qu'elle s’atténue doucement. N'écoute pas les gens qui te disent "il faut passer à autre chose, il faut faire ton deuil". Nous avons chacun notre histoire, un degré d'émotion et de sensibilité différent. Ton histoire avec ta mère a été forte, tu ne pourras pas l'effacer d'un coup de baguette magique comme disent certaines personnes. On ne fait jamais le deuil d'une personne qu'on a beaucoup aimé. Laisse ta souffrance s'exprimer, écris à ta maman sur un cahier que tu garderas, ça te soulagera un peu, parle-lui aussi, mais je te conseille quand même de faire des activités, de t'occuper, même chez toi, si tu ne te sens pas de sortir. Occupe-toi, peins, écris, lis etc, essaie de faire ce que tu aimes, cela ne te fera pas oublier ta maman mais cela t'aidera à te sentir plus forte, et plus utile pour toi-même. Bon courage à toi.

lili, 27 novembre 2017

Maman tu es partie le 22 octobre, cela faisait 12 ans que l'on s'occupait l'une de l'autre. Ma peine est immense. Ma vie brisée. Tu devais sortir de la maison de convalescence le 24 octobre, tu es partie le 22 octobre. C'est injuste, j'ai mal. Tu me manques. Nos sorties me manquent. Nos vacances me manquent. Nos fous rires me manquent. Nos disputes me manquent. Nos sorties au resto. Faire les courses avec toi me manque. Mais surtout ton amour. Tu étais ma meilleure amie. Je t'aime et je t'aimerai toujours maman. Fais-moi un signe si tu peux. Avec tout mon amour maman.

Nathalie , 1 décembre 2017

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.