Maman, c'était une belle journée ce jour-là...

Maman, c'était une belle journée ce jour-là, alors tu as profité de ton cheval, ta "Djerba", elle qui t'apportait tant et te ramenait à tes souvenirs d'enfant et à une certaine évasion... elle était ton cheval, nos sujets de conversation. C'était le moment des ballades avec tes proches, avec tes petits-enfants et avec moi, c'était notre moment des confidences et de rires, c'étaient de bons moments... mais qui ne sont plus que souvenirs dans ma tête. C'était, pour toi, ta passion, mais une passion qui t'a coûté la vie. Un accident... si stupide, si brutal, si inattendu ! Maman, tu es partie sans que j'aie eu le temps de te dire au revoir. J'étais pas prête, je ne m'y attendais pas... tu es partie trop tôt.

Maman j'ai pas les mots pour expliquer à quel point tu me manques. Mon cœur pleure, il saigne de douleur, je cherche à comprendre mais je sais juste que c'est la vie, celle à laquelle je me raccroche chaque jour... Tu me manques ! C'est dur sans toi. Avant, tu étais là pour moi, aujourd'hui je me sens si seule sans toi, je suis seule à affronter ta mort, seule face à ma peine, seule face à mes doutes, seul au manque de toi... et je me noie dans mes souvenirs, seule face à mon deuil. C'est dur maman !

Maman tu sais je m'accroche, je me raccroche à Abilio et Jade, tes petits-enfants, mes enfants à qui j'ai donné la vie... C'est pour ça que j'essaie de surmonter ma douleur, ma souffrance du manque de toi. Ne t'inquiète pas ça va aller... Chaque soir, je regarde les étoiles et je me dis que tu es l'une d'entre elles... et je m'efforce de croire que tu es là-haut, ça m'aide. Ton absence est tellement forte. J'essaie d'apprivoiser cette douleur, et j'essaie de calmer ma souffrance. J'essaie de refaire surface et, pour toi, je vais y arriver...

Maman, tu me manques, maman je t'aime tellement maman. Maman, si tu étais en vie ! Je trouve la vie si injuste... Maman, je ne t'oublie pas, tu es partie maman, mais à travers nos souvenirs, on continue à te faire vivre... Maman quand je repense à nous, ton absence me ronge à l'intérieur de moi, mais je m'accroche à cette vie...

Maman je t'aimerai jusqu'à la fin de mes jours. Chaque jour de ma vie, je ne cesserai de penser à toi, chaque jour je ferai de ton absence ma force, chaque jour j'avancerai avec toi dans mes pensées. Je te promets que je ne te décevrai pas, je ferai de mon mieux pour vivre cette vie au mieux pour toi, car la vie, malgré tout, tu l'aimais.

Tu fais partie de moi... Maman je t'aime je ne t'oublie pas, maman mon étoile, mon ange, repose en paix !

Marie
Vienne (France)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 2 mars 2014

Commentaires (1)

Magnifique témoignage qui m'a beaucoup émue . Je viens de perdre ma maman d'un cancer.

Anne, 27 avril 2014

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.