Oh Luc, Oh mon amour...

Oh Luc, Oh mon amour,

Je veux t'écrire aujourd'hui pour te dire ce que je ressens depuis que tu es parti, c'est un tel vide, mon amour, une telle souffrance, une telle douleur que je ne pouvais même pas imaginer, tu me manques tellement, ça va faire 5 mois et lorsque je regarde tes photos, je me dis encore que c'est un long cauchemar et que je vais me réveiller et te revoir, et que comme d'habitude tu vas m'appeler Vivi.

La douleur aussi de t'avoir perdu si subitement mon chéri, la douleur de savoir comment tu es parti, tout seul, je me sens coupable de ne pas avoir ressenti que tu es parti, tout seul à deux pas de moi, en pleine nuit, j'ai toujours pensé qu'avec notre amour si fort, je ressentirais si tu avais besoin de moi, et non je dormais tranquillement, je voudrais savoir si ça n'a pas été douloureux, tant de questions sans réponses à jamais.

J'aurais tellement aimé te dire au revoir, j'espère toujours un signe, je sais que c'est impossible mais il me semblait qu'en amour rien n'était impossible. Je souhaite que où que tu sois tu es bien, Dominique mon frère est venu te rejoindre à Noël, tu te sentiras moins seul, mais, mon chéri, ça va prendre du temps avant que je puisse comprendre que tu n'es plus là. Quand je vois ou j'entends quelque chose je me dis je vais le dire à Luc, et là je réalise que tu n'es plus là, toi si gai, toi plein de vie, de santé et ça c'est une culpabilité de ma part de ne pas avoir vu que ta santé n'était pas ce qu'elle semblait.

J'ai l'impression que ma vie est terminée, être certaine de te rejoindre, je quitterai ce monde sans remords, personne ne me regrettera, et nous serions ensemble pour toujours. Oh Luc, j'ai toujours un tel manque en moi, nous étions si heureux et subitement quelqu'un a décidé que c'était assez je me suis tournée au début vers l'église, puis après c'est la révolte, je ne sais pas comment te survivre, tu me manques tellement et autour de moi c'est comme si rien n'avait changé, et je ne comprends, tu avais une telle présence, je parle au passé, mais pour moi tu es toujours présent. Je sais que je ne t'oublierai jamais et je veux te dire combien j'ai été heureuse et comblée pendant ces 30 années de vie commune, je ne sais pas te dire au revoir, pour moi tu es toujours là, mais je veux te dire que je t'aime à l'infini et pour la vie.

Ta Vivi qui t'aime et t'adore

Vivi

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 21 février 2005

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.