J'ai laissé un témoignage...

J'ai laissé un témoignage il y a deux ans environ et je voudrais aujourd'hui partager mon parcours.     Guillaume avait 14 ans quand il nous a quittés. C'était un petit garçon sans aucune méchanceté, toujours souriant, aimant les gens, révolté par le racisme et les guerres. Vous dire combien sa perte était inacceptable, je pense que vous le comprenez.

Le chemin a été dur, nuits sans sommeil, jours sans aucune envie de les vivre et puis, au bout de six mois, dépression. On essaie de vivre, de se battre, de cacher sa peine pour préserver l'entourage mais c'est impossible. Les souvenirs sont omniprésents, ce sentiment de culpabilité pour n'avoir pas su le protéger est lancinant et nous ronge de l'intérieur. C'est presque impossible à décrire tant c'est fort.

On se dit que jamais on ne s'en sortira, qu'on n'en a pas la force et puis, un beau matin, la vie reprend ses droits et on refait des projets, on revit simplement différemment mais on est presque heureux. Chaque jour est important et on le savoure. Les choses qui nous semblaient si graves avant sont banalisées.

Bien sûr, il y a une plaie qui ne guérit jamais, on n'oublie pas. j'ai changé c'est sûr, je suis plus ouverte aux autres et je n'ai plus peur de leur dire combien je les aime.

Guillaume, mon fils, tu me manques et c'est ton sourire qui me réchauffe chaque jour. Ton papa et ta petite sœur sont très courageux et tu leur manques aussi. Je t'aime.

Ta maman.

Maryse
Agey (France)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 7 juillet 2000

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.