Un jour... toi mon ange adoré...

Un jour... toi mon ange adoré, un jour je t'ai mis au monde, toi ma première petite poupée, pour t'aimer, pour t'adorer, pour te cajoler. Et puis le lendemain de ce jour tant attendu, tout a basculé, ton petit cœur était beaucoup malade. Les jours, les semaines, les mois, les années ont continué et notre amour pour toi s'est amplifié.     Un jour il a fallu opérer ton petit cœur cassé afin que nous puissions encore t'aimer tant d'années. Un autre jour il a fallu retourner voir ce petit cœur fatigué et là ce n'était plus des jours qu'il fallait compter mais des minutes. Le vent n'avait pas tourné dans la bonne direction, mais tu t'es battue et tu as gagné, ma poupée. Quelle joie de te revoir sourire à la vie. Ce jour, du 30 août 2000, tu étais insécure, normal pour une petite puce de 10 ans ! Mais il fallait encore une autre chirurgie pour guérir ton petit cœur. Et là, ton petit cœur était trop fatigué et le vent n'a pas voulu revenir dans notre direction.

Le vendredi 1er septembre 2000, fut ton dernier jour, dernier jour à t'embrasser, à te répéter notre amour pour toi. Depuis ce jour, nous sommes complètement perdus mais notre amour pour toi est toujours aussi fort.

Un jour, je te retrouverai, Andréanne, pour te serrer à nouveau fort fort dans mes bras et te dire combien je t'aime.

Maman xxxx
Québec (Québec)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 25 février 2002

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.