Grand-maman

Comme j'aurais aimé vous présenter mon fils,
Il est affectueux et gentil...
Comme j'aurais aimé vous garder pour la vie,
Pouvoir encore passer des soirées en votre compagnie...

Comme j'aurais aimé partager mes joies, mes peines,
Votre écoute me manque à l'extrême...
Comme j'aurais aimé être dans vos bras,
Quand tout allait mal ici bas...

Comme j'aurais aimé vivre dans votre maison,
Mais la maison fut vendue...
Mon rêve est disparu,
Et vous qui n'y êtes plus...

Sylvie
Masson-Angers (Québec)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 25 avril 2001

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.