Et si c'était vrai

Je dis que rien n'existe après la mort.
Et si c'était vrai que la vie continue ?
Je dis que le néant s'ouvre devant mes pas.
Et si c'était vrai qu'une nouvelle route s'offre à moi ?
Je dis que je ne serai plus jamais heureuse.
Et si c'était vrai que je suis aveugle aux petits bonheurs !
Je dis que la mort est injuste.
Et si c'était vrai qu'elle n'est pas injuste,
mais incomprise !
Je dis que mon désespoir n'aura pas de fin.
Et si ce désespoir faisait souffrir celui que j'aime tant !
Je dis que la haine et la rancœur m'habitent.
Et si c'était vrai qu'elles sont destructrices !
Je dis qu'être consolée est trahison pour l'être aimé !
Et si cette trahison est justement
de ne pas vouloir être consolée !
Et si c'était vrai que l'espoir rend plus fort !
Et si c'était vrai que je peux vivre encore !
Et si c'était vrai que mon enfant m'écoute !
Et si c'était vrai que mon enfant me parle !
Et si c'était vrai que je ne l'entends pas !
Et si c'était vrai que mon enfant me voit !
Et si c'était vrai que ma souffrance l'attriste !
Et si c'était vrai que la vie continue !
Et si c'était vrai qu'elle soit plus belle encore !
Et si c'était vrai, je ferais des efforts ...
Parce que je l'aime encore !

Pour François (Franzou),
de Nadia, sa maman,
le 8 août 2004

Nadia
Sariat (France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 14 août 2004

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.