C'est ta maman qui t'écrit pour te dire combien je t'aime...

Boulou,

C'est ta maman qui t'écrit pour te dire combien je t'aime, combien tu me manques et combien ton Papa est malheureux. Dur de se dire qu'on ne te verras plus jamais dans ce monde, qu'on entendra plus jamais ta voix. Dur de comprendre cette épreuve.

Tu sais que Lola nous apporte énormément mais comme on voudrait que tu sois là ! Ta sœur serait tellement heureuse de te présenter sa petite fille ! Mais la vie continue : ta sœur, Jérôme, leur petite Lola et ton frère ont encore besoin de nous.

Tu sais, c'est moi qui garde ta petite nièce : elle m'apporte beaucoup de bonheur et je l'aime tellement aussi, mais c'est très dur de vivre un bonheur et un malheur en même temps. Et tu manques tellement à ton Papa qui est si malheureux. Il nous faut encore passer un Noël sans Toi. Si seulement il n'y avait plus de fêtes, plus d'anniversaire.

Où que tu sois, je t'aime, et Papa t'aime aussi tellement. Comme tu nous manques ! Mais je crois savoir que tu es bien et que tu viens nous voir. Je t'embrasse plein plein tout plein et encore tout plein.
J'espère que tu es content que je t'aie mis un sapin décoré par ta Sœur et des fleurs. Et que je mette la lanterne sur ta tombe. Et toutes ces roses rien que pour Toi.

Ta maman qui t'aime.

Rose
Nevers (France)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 23 décembre 2007

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.