Elle était particulièrement froide cette nuit du 19 décembre 2009...

Elle était particulièrement froide cette nuit du 19 décembre 2009. Et c'est dans cette froidure qu'Elle est venue se réchauffer chez-nous, passant discrètement devant notre chambre pour se faufiler insidieusement dans la tienne. Elle prit alors le masque contorsionné et hideux de l'épilepsie et s'acharna dans un silence indicible à te prendre ton dernier souffle de vie. Et Elle repartit aussi sournoisement laissant dans ton lit le corps inanimé et bleui de notre raison de vivre.

Va, maintenant, ma belle Vanessa, dans cet autre monde qui est désormais tien.

Agée de 28 ans ton univers était déjà tellement unique et incompréhensible pour nous tous.

Naviguant dans les méandres obscures de ton intellect tu incarnais une immense source d'amour pour ceux qui t'apprivoisaient.

Et à l'occasion tu surprenais d'un geste simple, d'un mot qui contenait mille phrases, toutes ces gens qui ne pouvaient soupçonnner tes capacités et s'en remettaient à tes limites.

Sache ma fille que nous, nous avons toujours cru en toi qui étais si différente, en toi qui étais toi et personne d'autre.

Sache mon grand bébé de toujours que tu auras à jamais une place de choix dans nos esprits et nos coeurs.

Alors nous te disons au revoir Vanessa. Les adieux sont pour les amours qui se meurent.

Papa et Maman

Gaétan
Rivière-du-Loup (Québec)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 25 décembre 2009

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.