On m'a dit que tu es parti...

Joan,
On m'a dit que tu es parti... Mais on n'a pas su me dire où ni pourquoi. On n'a pas plus pu me dire quand tu reviendras.
On m'a tout juste dit que tu es parti, un peu comme ton cerf-volant qui aurait rompu ses attaches pour aller encore plus loin, encore plus haut et disparaître à nos yeux.
On m'a dit que tu as quitté notre horizon pour un ailleurs que je ne connais pas.
On m'a dit aussi que tu n'étais pas parti, que tu étais toujours là, que du moins tu n'étais pas loin, tout juste à côté.
On m'a dit tant de choses, essayé d'expliquer l'inexplicable, me faire accepter l'incompréhensible, me soumettre à l'absurde et me consoler de ma peine.
On m'a dit... On m'a dit..!

Et moi je voudrais te dire, Joan, que je reste là assommée par ma peine, vide de tout.
Je voudrais te dire qu'une part de ma vie est partie avec toi.
Je voudrais te dire que j'ai mal tellement mal...
Je voudrais te dire que tu me manques, je voudrais te dire que j'ai encore tellement de choses à te dire des choses pas toutes importantes mais qui le sont devenues.
Je voudrais te dire qu'à jamais tu resteras présent dans ma vie, dans mon cœur.
Toutes ces choses, je voulais te les dire et tant d'autres encore.........

Ta maman Manue

Manuela

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 9 décembre 2005

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.