Le deuxième anniversaire !

Le deuxième anniversaire !  Vingt-quatre mois !  Vingt-quatre longs mois !  Les mois les plus longs de notre vie !     Ces mois ne nous ont pas encore permis, cher Pierrot, d'apprivoiser ton absence.  Les événements que nous avons vécus intensément avec toi en famille, avec nos parents et amis au cours de ces 33 ans, reviennent souvent dans nos esprits commes des portes qui s'ouvrent sur le temps qui passe.  C'est sûrement pour toi un moyen de nous tendre la main.  Il y a dans ces portes qui s'ouvrent une magie qui fait surgir du ciel ton visage qui dort paisiblement dans nos coeurs.

Ces portes qui s'ouvrent avec un air parfumé sur des jours merveilleux que nous avons vécus et que nous ne pourrons jamais oublier sont un privilège : elles soignent doucement nos blessures difficiles à guérir et permettent au présent de nous paraître plus acceptable.

Avec toute notre tendresse !  Nicole et Jules Grenier, 1999.

Nicole et Jules
Québec (Québec)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 9 mai 1999

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.