Deux longues années

Deux années sans toi mon André
C'est être assoiffée d'amour mais ne jamais être comblée
C'est comme traverser un désert mais jamais y trouver d'oasis
C'est avoir le sentiment que tout l'amour que j'ai pour toi
n'arrivera jamais jusqu'à toi pour vrai, mais c'est vouloir le croire
C'est apprendre à vivre sans toi à mes côtés
C'est de longues et interminables fins de semaine
C'est le manque de désir de cuisiner qui est devenu plus un besoin de survivre qu'un plaisir
C'est aller au centre d'achat pour y noyer ma solitude dans la foule
C'est parler de toi souvent pour te garder vivant dans mes pensées et ne pas te faire oublier
C'est te parler tous les jours parce que je m'ennuie de toi
C'est combler mon manque de toi par des gestes comme toucher ta robe de chambre,
serrer très fort mon petit lion
C'est ne pas avoir le courage de faire avancer ma vie car je ne suis pas prête à cela
C'est continuer à vivre en ne sachant pas vraiment dans quel but
C'est ne rien voir de positif ou d'attrayant dans l'avenir
C'est prendre la vie un jour à la fois
C'est espérer te retrouver un jour pour l'éternité

Tu es et tu as été l'homme de ma vie mon André et mon cœur t'appartient pour toujours.

Je partage aussi un texte qui n'est pas de moi mais qui m'a vraiment touchée :

Et s'il est vrai que l'on s'ennuie
Quand les gens s'en vont tour à tour
Et que pendant des heures on prie
Que Dieu nous réunisse un jour
Cela s'appelle aussi la vie
Et nous n'en ferons pas le tour
Non, ce n'est pas de la folie
Mais tout simplement de l'AMOUR.

Ta p'tite épouse

Danielle
Longueuil (Québec)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 26 février 2010

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.