Comment commencer ? Tellement de choses se bousculent dans ma tête...

Comment commencer ? Tellement de choses se bousculent dans ma tête. Je veux dire plein de choses mais, en même temps, je veux garder le tout secrètement. Je suis pensive... !! Je me lance.     J'ai 34 ans... et j'ai vécu plusieurs décès dans ma courte vie. Tous ont fait mal à différents niveaux. J'aimerais partager mon histoire parce que j'entends trop de gens se lamenter pour très peu parfois. Et, en même temps, je sens que ça pourrait me libérer de certaines choses... !

Mon premier deuil a été à l'âge de 12 ans. J'ai perdu mon frère âgé de 20 ans d'un accident de moto. Je ne savais pas trop ce qui se passait. J'étais encore très jeune, mais, à quelque part au fond de mon cœur, je sentais qu'il me manquait une partie de moi. C'était mon frère, mon protecteur et c'était fini, je ne le reverrai jamais. J'ai pleuré, crié, mais, jamais, je n'aie perdu espoir qu'un jour je le reverrai, mais, pourtant... Je savais très bien que c'était impossible.

Mon deuxième deuil a été quand j'avais 19 ans... C'était celui de ma mère ! Ouffff... Perdre maman a été et est encore très difficile... Mille et une larmes me coulent encore sur le visage même après 15 ans. Elle me manque tellement. Je voudrais la prendre dans mes bras... et lui dire tendrement que je l'aime ! Je voudrais entendre sa douce voix me dire qu'elle m'aime... comme elle le faisait si bien ! La douceur de ses caresses sur ma joues, ses baisers, et son sourire radieux... !! Je t'aime Maman !! xxx

Mon troisième deuil a été à 20 ans... Mon père s'est enlevé la vie, un an et une semaine après le décès de ma mère. Il avait à ce moment-là 61 ans... paraplégique suite à un accident de motoneige....! Je lui en ai voulu, mais, maintenant je l'ai laissé aller, parce que je peux comprendre un peu son geste... ! L'ennui le tuait à chaque jour, l'absence de maman lui était insupportable. Sans elle... il ne savait plus vivre... !! Il me manque... ses grimaces, ses « je t'aime mon bébé » ...Moi aussi, je t'aime papa... et tu me manques !!!!

Mon quatrième deuil a été à 21 ans... 6 mois après le décès de mon père... Mon p'tit ami s'est enlevé la vie... il avait 24 ans... !! Honnêtement... je ne me suis rendu compte de rien... ! Je sais que j'ai eu de la peine... mais, j'étais encore sous le choc du suicide de mon père... et je crois que je n'ai pas encore réalisé son geste... pour moi, ça a été comme une séparation... je n'ai rien vu !

Mon cinquième deuil a été à 31 ans... Le père de mes enfants est décédé à la suite d'un cancer... !! Il a été malade pendant 5 mois. C'est un homme qui n'a jamais bu, jamais fumé, toujours eu une bonne alimentation, toujours été en forme... Mais la vie a décidé autrement pour son avenir.. ! Justement, parlons de la vie... elle est injuste. Mes enfants ont maintenant 7 ans et 10 ans, mon fils n'a probablement même pas de souvenir de son père et pour ce qui est de ma fille... Elle a été durement touchée par la perte de son père. Elle a pleuré pendant 1 an... et pleure encore parfois, même après 3 ans. J'ai aimé cet homme... il me manque... et il manque aux enfants... ! Il m'a appris beaucoup lors de notre relation... ! Quand je regarde mes enfants... je le vois à travers eux, et, ça me fait du bien... !! Je me sens tellement seule... tellement loin de tout ceux que j'aime... ! Michel... je t'aime et je t'aimerai toujours... tu me manques, mon amour ! xxx

Mon sixième décès est arrivé il y a un an...C'est mon neveu... le fils de ma sœur... Dans mon cœur, il est mon p'tit frère... mon confident... mon ami... c'est le parrain de ma fille... !! Il est très difficile pour moi présentement d'écrire sur lui... ça fait mal... !! Mes larmes s'écroulent sur le clavier... mais je vais y arriver ! Il s'appelle Stéphane... il a 27 ans... ! C'est un bel homme... beau à craquer... grand... costaud... qui réussit dans la vie... un bon travail... un joli chez-soi... ! Il est mon meilleur ! À lui, je peux tout confier... tout dire sans aucune inquiétude... il est une partie de moi... il est mon p'tit frère... !!! Je ferais tout pour lui... tout ce que je peux pour l'aider dans quoi que ce soit. Il mérite tout ce qu'il y a de mieux car c'est un homme formidable. Il sait taquiner... il sait sourire... son rire est comme un mélodie à mon oreille... Oufffff (ça fait mal).

Le 22 Avril 2003, Stéphane en avait assez de souffrir en silence. À la veille d'avoir 28 ans (son anniversaire est le 23 Avril), il a décidé de se faire un cadeau, il a décidé d'en finir avec la vie. À savoir le pourquoi de son geste... je le sais pas et personne le sait... mais, j'aime mon p'tit frère et je respecte son choix, même si je suis pas d'accord avec lui... S'il avait su à quel point nous avons mal... à quel point il nous manque... à quel point nous étions prêt à l'aider... jamais il ne se serait jeté au bout de son collier d'or... !

Vous avez sûrement remarqué que je n'ai pas parlé de Stéphane au passé, mais bien au présent... Je vais vous expliquer pourquoi... !! Un soir, alors que j'étais très fatiguée... épuisée... je me suis étendue sur le sofa... et j'ai parlé à mon p'tit frère... ! Je lui ai demandé... « Où es-tu, petit frère, où es-tu ? On aurait bien voulu,à force d'amour t'empêcher de partir, mais le monde est trop lourd, et n'a pas pu te retenir. Où faut-il te chercher, maintenant ? Sous les gouttes de rosée ? Sur les ailes du vent ? Qui saura nous le dire ?... » ... et il m'a répondu... .« Là où je suis, je ne crains rien. J'ai les yeux pleins d'étoiles brillantes. J'ai l'âme faste comme le monde. Là où je suis, la joie est sans mélange. Ne me cherchez pas, je suis dans chaque chose... sur les ailes d'un ange, dans la rosée, dans le vent, dans le cœur d'une rose, dans le cœur de mes parents, ne me cherchez pas, je suis partout, je suis avec vous... Je suis chez moi !!! »

Alors pour moi... dans mon coeur... il est devenu mon p'tit frère du ciel... et il est toujours avec moi... comme dans les années passées... près de moi ! Je t'aime mon p'tit frère du ciel... et t'aimerai toujours... tu es mon meilleur... !!!

Merci à tout ceux qui ont pris la peine de me lire. Ça fait du bien de sortir certaines choses de l'intérieur !

Annie
Jonquière (Québec)

Classé dans : Témoignages Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 29 avril 2004

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.