Cher Paul...

Tu nous as quittés sans nous laisser de message. Ta sœur Bibi t'a trouvé dans ton nid d'amour. Pour toute la famille ç'a été un très gros chagrin. Nous ne pouvons t'oublier. Tu restes dans nos cœurs à tout jamais.

Comme le disais Magalie à la cérémonie de la parole : « Mon oncle Paul, ton nom était écrit sur une pierre, puis elle s'est brisée ». Prend soin, de là-haut, de ton filleul qui est seul dans la vie, sois son ange gardien. Continue à l'aimer de là-haut comme tu le faisais si bien ici-bas.

Tu es parti sans nous faire voir ce que tu souffrais. On l'a appris par un rêve, je n'y croyais pas. Aujourd'hui je sais que tu m'as envoyé ce message parce que tu quittais cette terre et pour te trouver un repos bien mérité que toi tu croyais.

Je t'aime mon grand, tu as été pour moi mon fils avec qui mes confidences étaient bien comprises.

Prends bien soin de ta Bibi et de ta Josée et de Carl aussi. Ton père a besoin de toi aussi, mais il ne peut l'exprimer. Pardonne-lui et essaie de te rapprocher de lui, il en a grandement besoin.

Sois heureux, je pense souvent à toi, je te nomme par ton nom et ton visage sera pour moi dans mon cœur à l'âge que tu as quitté, 35 ans. Tu es encore mon fils dont j'avais tant besoin, mais de là-haut tu peux faire la même chose en me surveillant et en me guidant à tous les jours, soit dans mes épreuves de la vie ou soit dans mes joies. Continue à veiller sur nous. Nous t'aimons beaucoup mon cher Paul.

De ta maman qui t'adore encore et qui pense à toi à tous les jours. Passe de bonnes nuits mon fils, ta misère est terminée. Un jour nous serons tous réunis ensemble au Paradis.

Bye Bye xxxxxxxxxxxxxx

Ruth Carrier
Lévis (Québec)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 17 juin 2000

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.