Bonjour ma puce...

Bonjour ma puce,      Maman écrit aujourd'hui, car ce matin, quand je me suis réveillée, j'avais ces images de toi à l'hôpital : tu étais partie pour l'autre monde, je te caressais les cheveux et je disais « non, c'est pas vrai, ça se peut pas ! pas mon Andréanne !, pourquoi toi mon amour ! »

Je m'ennuie tellement de toi, j'aimerais tellement te serrer dans mes bras comme avant ! Tout est différent maintenant, la vie n'est plus pareille et ne sera jamais plus pareille. Je continue cette dure route, mais mon Dieu que c'est difficile ! Ta soeur Catherine s'ennuie beaucoup aussi et me parle souvent de toi ces derniers temps, ça me fait plaisir et en même temps, ça me fait mal.

Avec l'approche de Noël, je sens que ce sera encore très difficile pour moi ! Ce sera toujours difficile, cette période, car pour moi tu auras toujours 10 ans, même dans 20 ans, et je trouverai toujours difficile de regarder les magazines en me disant « Andréanne aurait aimé cette poupée, cette robe, ce toutou », etc.

Je fais de mon mieux Andréanne pour avancer, mais je ne pourrai jamais être la même.

Je t'aime fort fort ma princesse. Je t'aimerai toute ma vie.

Ta maman,

Nathalie xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
(Québec)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 6 novembre 2003

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.