Bonjour ma chérie, Cela fait tout juste un mois que tu es partie...

Bonjour ma chérie,

Cela fait tout juste un mois que tu es partie si brutalement et mon cœur, mes pensées ne font qu'aller vers toi. Je me surprends souvent à te pleurer et mes larmes m'oppressent et compriment ma poitrine.

Je ne parviens pas à rester seul et encore moins dans le noir... comme un enfant, je laisse la lumière allumée. Je ne parviens pas à avoir la moindre joie même si je tente de sourire et de participer à quelques blagues. Mais assez parlé de moi car tu dois déjà le savoir. C'est moi qui ai besoin de savoir comment tu vas, comment ce départ si brutal, ce passage vers ce monde de l'au-delà s'est il déroulé ? As-tu entendu mes maintes déclarations d'amour, n'es-tu pas trop seule, comment te sens-tu dans ce nouvel univers ?

Ici bas, Adrien est toujours à mes côtés et cela me fait un bien fou de le savoir là. Tes parents et les miens sont très gentils mais leurs douleurs ne font que s'ajouter à la mienne. Éric, Caro, Vincent, même Catherine sont présents et cela m'aide un peu. C'est tellement dommage que tu ne sois plus là pour partager ces moments.

Prune, Noisette et Piano vont bien mais tu leur manques... tu étais leur maîtresse et tes caresses, tes mots leurs manquent tant. J'essaie d'être quelque peu présent pour eux mais je ne puis te remplacer. Ta présence était si forte, si grande... Maman s'occupe de Tintin mais j'avoue qu'il est bien seul... Jamais je n'aurais pensé me retrouver dans cette configuration de vie : seul, perdu, malheureux, triste à mourir, aussi dépourvu, anéanti. J'aimerais tant que tu me reviennes, que je puisse te serrer, t'embrasser, te montrer oh combien je tiens à toi, te fêter, te remplir d'amour et de bonheur... Je sais maintenant ce qu'est l'amour et le mal que cela fait quand il s'en va.

Ma foi est grande et je sais déjà que tu n'es pas loin mais cela ne me suffit pas... J'ai besoin que tu me le dises et je t'aiderai autant que je le peux. Cela peut paraître idiot, naïf mais j'attends de toi des signes que je serai seul, avec ceux que tu aimais, à comprendre. J'ai besoin de te sentir en vie et heureuse pour pouvoir continuer à vivre ici bas. Je sais que tu y croyais sans y croire. La vie t'a enlevée à notre amour et nous oblige à surmonter cette éprouvante et intolérable épreuve. J'ai tant besoin de toi, de ta présence, de tes parfums, de tes sourires, de cet amour qui m'avait redonné l'envie d'aimer, de refaire des projets...

Je ne comprends pas ce que l'on attend de moi... Que puis je donner ? On m'a presque tout pris.

Je peux te le dire ma chérie, tu étais et tu continueras à être une femme merveilleuse que tout homme rêve de rencontrer un jour ; tu étais et resteras mon BB, mon elfe, mon amour, mon papillon, mon ANGE !

Pour moi tu n'es pas morte mais simplement partie trop tôt car là-haut ils avaient besoin de toi mais ils n'ont pas mesuré la peine, le chagrin que laisseraient ton départ.

Lo ne me laisse pas sans nouvelle de toi, je compte toujours autant sur toi mais aussi sur ces guides spirituels, ces anges gardiens qui sont tes nouveaux amis... Ils nous le doivent, à moi, aux enfants et parents qui souffrons de ton absence.

Je serai toujours là pour toi mais ne me laisse pas dans l'ignorance, dans le silence...

JE T'AIME MON AMOUR.

Serge
Chéreng (France)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 12 octobre 2009

Commentaires (1)

Ce soir dans 51 minutes, mon épouse est partie et je ne cesse de pleurer après 40 années de mariage. Je compatis avec vous. La souffrance est très difficile. Personne ne peux comprendre. Je pleure toute la journée malgré le fait que la vie continue. Bonne chance à vous et à moi.

Gérard Legendre, 4 novembre 2013

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.