Et si je t'avais dit que je t'aime plus souvent...

Et si je t'avais dis je t'aime plus souvent. Et si je t'avais demandé de me parler de tes souffrances. Tu ne serais sûrement pas partie.     Je regrette tant de choses, je n'aurais jamais dû te laisser seule si longtemps, j'aurais dû te donner plus d'amour, te le faire savoir plus souvent. Mais maintenant je ne peux plus le faire, et cela me fait souffrir.

Tous les moments que nous avons passés à Grenoble seront à jamais gravés dans mon coeur et ma mémoire. Je ne t'oublierai jamais. Tu as été mon premier amour, et aussi mon plus beau.

Je viendrai bientôt déposer quelques roses sur ta tombe. Tu me manques. Je t'aime. Bises.

Frédéric, qui ne t'oubliera jamais
Grenoble (France)

Classé dans : Lettres Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 23 janvier 2000

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.