L'absence

Il paraît que la vie est belle,
Il paraît qu'il a un dieu dans le ciel.
Il y a beaucoup d'illusions sous ce grand chapiteau,
Où l'on ne peut entendre tous les sanglots
De tous ces anges en mal de vivre,
De tous ces désespoirs éparpillés,
De tous ces rires étouffés.

Moi, je suis plantée là, où c'est nulle part.
Moi je souffre de ton absence
Et de ma ridicule errance
Dans cette vie sans toi.

Ce soir, je n'ai plus d'espoir,
Ce soir, la vie ne coule plus dans mes veines,
Trop de misères pour ce soir,
Trop d'illusion sous ce chapiteau,
Où il n'y a que peine.

Alors, ce soir je vais me laisser mourir,
Je connais par cœur ma vie
Et peut-être que tout là-haut
Tu me manqueras moins.

Mélanie, 20 ans
Les Mureaux (France)

Classé dans : Poèmes Publié par : La Gentiane - Deuil - Entraide Date : 29 mars 2005

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.