Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationChanger le mode (Arborescence/Tableau)Recharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Pages:  1

ÊTRE INCAPABLE DE PLEURER LORS D'UN DEUIL

Maryse et Michel
Administrateur

Voir son profil  Son site web : http://lagentiane.org

Maryse et Michel

Activité : 2 / 5
640 messages postés


Posté le : 01/10/2012 à 14:20 (Lu 13447 fois)
Répondre
Citer

Commentaire :  Est-ce inquiétant ?


Parmi les émotions inhérentes au deuil, le chagrin demeure sans contredit l?émotion qui est la plus exprimée. Les spécialiste du deuil reconnaissent d'ailleurs que se laisser aller à pleurer fait du bien au c?ur et au corps, qui se déchargent ainsi de la douleur qu?engendre la perte d?un être cher. Toutefois, il arrive que certaines personnes n?y arrivent pas. On peut alors croire que le lien n?était peut-être pas si fort, ou encore que les larmes sont refoulées. Croyez-vous que le fait de ne pas pleurer peut être inquiétant ?

--------------------------------
Maryse et Michel
La Gentiane

Re: ÊTRE INCAPABLE DE PLEURER LORS D'UN DEUIL [203556]

melucale

Voir son profil  Son site web : http://pouce1.blogspot.com

melucale

Activité : 3.5 / 5
6408 messages postés


Posté le : 01/10/2012 à 16:50 (Lu 13435 fois)
Répondre
Citer

Pour ma part, je pense que lorsque le deuil se fait après une maladie longue et douloureuse... ou les accompagnants que nous sommes avons déjà vécu les pires épreuves avec notre être cher, avons versé les milliers de larmes pendant le combat... Ne pas pleurer après le décès ne m'inquiète pas... les larmes sont déjà tombés, et le soulagement fait place à la douleur.

Je me souviens de mon amie Fofo dont la princesse Anne a été involontairement écrasée sous la voiture d'un membre de la famille...elle disait ne pas pouvoir pleurer, peut être aussi pour ne pas ajouter de peine à cette personne là...

Surtout...ne pas juger car comme l'a si bien écrit J.J Goldman " sans drame, sans larme, pauvres et dérisoires armes, parce qu'il est des douleurs qui ne pleurent qu'à l'intérieur..."

Isabelle

--------------------------------
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie (André Malraux)

Carpe Diem

Re: ÊTRE INCAPABLE DE PLEURER LORS D'UN DEUIL [203630]

panam

Voir son profil

panam

Activité : 0.5 / 5
39 messages postés


Posté le : 08/10/2012 à 09:52 (Lu 13381 fois)
Répondre
Citer

Bonjour,

Notre fille est partie le 21 juin 2011, je pleure et je pleure, mon corps se vide de ses larmes pourtant je ne réalise pas la réalité, je ne me sent pas en deuil

Je ne sais comment expliquer mon état, est-ce qu'au fond de moi je refuse la réalité, est ce que mon moi ne veut pas le départ ma petite nora ?

Pourtant, jamais de ma vie je n'ai autant pleuré, je pleure car ma petite n'est pas là, elle s'est absentée, je ne la voie plus et je suis paumée sans elle, toute mon énergie, ma joie de vivre se sont envolées, je suis tellement triste, si triste

Je ne fais pas de relation avec un deuil Que m'arrive t'il ?

Je vous en prie aidez moi j'ai besoin d'aide

Merci à vous. Marie-Claude (panam)


--------------------------------
Nora chérie, tu es partie et l'hiver s'est installé en moi. J'inonde de mes cris, de mes larmes ce silence profond, je hurle à faire peur aux étoiles.
Montres moi le nouveau chemin mon ange. Je te fais milles baisers. Je t'aime Maman

Re: ÊTRE INCAPABLE DE PLEURER LORS D'UN DEUIL [203632]

mariepierre

Voir son profil

Activité : 3 / 5
4238 messages postés


Posté le : 08/10/2012 à 10:56 (Lu 13374 fois)
Répondre
Citer

C'est tellement difficile perdre une personne que l'on aime plus que tout. Moi j'ai perdu Pierre il y a 7 ans le 2 septembre, j'ai beaucoup souffert et je n'ai pas beaucoup pleuré. Je suis une personne qui a du mal à pleurer..là je vis un chagrin d'amour et j'ai fait une grosse crise de larme..ce sont sur ces 7 années sans Pierre que je pleurais, je pleurais mon Pierre...ces larmes m'ont vraiment aidée je pense.

Je souhaite bonne chance à tous les endeuillés surtout les mamananges.......

Je vous entoure d'amour



--------------------------------
Il vivra par moi

Re: ÊTRE INCAPABLE DE PLEURER LORS D'UN DEUIL [203638]

panam

Voir son profil

panam

Activité : 0.5 / 5
39 messages postés


Posté le : 09/10/2012 à 06:01 (Lu 13343 fois)
Répondre
Citer

Bonjour mariepierre

Merci pour votre message, comment une maman peut réaliser ou accepter le départ définitif de son enfant, pourquoi je ne me sent pas en deuil, je survis au jour le jour de l'absence de ma fille.

Pourquoi oui pourquoi je ne réalise pas ?

j'ai la sensation d'être en perpétuel état de choc, comme au jour du 21 juin 2011 où notre fille est partie, je vois bien les images qui reviennent sans cesse devant mes yeux, pourtant, je me dis c'est impossible je cauchemarde, je perds la raison c'est impossible qu'elle ne revienne pas alors je suis si triste si mélancolique mais la réalité ne vient pas en
moi alors je pleure et je pleure encore et encore, je n'en peux plus

Je me dis que certainement mon état sera ainsi jusqu'à la fin de ma vie, je suis épuisée très épuisée je voudrai tant que ma petite nora soit là

Je ne trouve pas vraiment les mots pour exprimer mon état, je suis inconsolable et pourtant je ne me sent pas en deuil

Comment réaliser, comment tous les mamans et papas font ils pour réaliser ce cauchemard ??? moi je n'y arrive pas......

Amicalement et douces pensées. Marie-Claude (panam)

--------------------------------
Nora chérie, tu es partie et l'hiver s'est installé en moi. J'inonde de mes cris, de mes larmes ce silence profond, je hurle à faire peur aux étoiles.
Montres moi le nouveau chemin mon ange. Je te fais milles baisers. Je t'aime Maman

Re: ÊTRE INCAPABLE DE PLEURER LORS D'UN DEUIL [204104]

aymeraude

Voir son profil  Son site web : http://chezaymeraude.canalblog.com/

Activité : 1.5 / 5
397 messages postés


Posté le : 23/12/2012 à 08:57 (Lu 13026 fois)
Répondre
Citer

Bonjour,
Je passais par ici,
Après avoir subi plusieurs décès auxquels j'ai pleuré, survint celui de mon mari, mon grand amour. (infarctus massif) Au moment ou je l'ai appris, j'ai compris que si je me laissais envahir je ne me relèverais pas pour assumer le pendant, l'après avec deux très jeunes filles. Quand je suis arrivée près de lui à la maison,- pompiers, gendarmes, voisins étaient présents- je l'ai embrassé aucune larme n'a coulé, j'ai entendu l'amie qui m'accompagnait s'effondrer, j'ai vu des regards lourds, très lourds ; j'ai "isolé mon coeur, mon cerveau mes émotions pour continuer.Je me disais que j'étais un monstre, nous nous sommes tant aimés, pourquoi ?

Je n'ai pleuré de tout mon "saoul"qu'un an après, je me suis éffondrée là ou "il reposait".
13 ans après dans un livre j'ai eu la réponse j'ai vécu le "syndrôme du fuji yama" (réaction de survie psychique et physique) la glace extérieure sous un feu brulant, pret à exploser. j'ai évoqué ceci avec mon thérapeute que j'ai depuis 2 ans, elle m'a expliqué que je m'étais mise en mode résilience pour continuer, survivre.

Aujourd'hui avec beaucoup de recul, j'aimerai vous inviter à vous faire aider dans le deuil que vous traversez. Tout gérer seule, j'ai détruit ma santé.

Bon courage et prenez soin de vous.





--------------------------------
A Toi, mon Ange jusqu'à mon dernier souffle. http://aymerauderoc.canalblog.com/ les mots pour le dire....

Re: ÊTRE INCAPABLE DE PLEURER LORS D'UN DEUIL [208032]

yumé

Voir son profil

Activité : 0.5 / 5
1 messages postés


Posté le : 14/01/2015 à 21:04 (Lu 8937 fois)
Répondre
Citer

J'ai eu une amie qui est venue très jeune chez moi, après chaque cours, chaque vacances, chaque joie et colère partagées . Elle est devenue peut à peut un membre à par-entière de notre famille. Lors de ma 15 années on l'as perdu.
J'ai pleuré toute les larmes de mon corps jusqu?à n'en plus pouvoir, à mon reveille j'avais les yeux tellement sec que je ne pouvais plus pleuré mais après je n'ai plus jamais pleuré en tous cas en public.
Puis quelque année plus tard, je me suis mis a pleuré au printemps et puis chaque année à chaque printemps jusqu?à ce que je comprenne que c'est le printemps qui me fessais le plus pensée à elle. Son anniversaire, le soleil le jours de son décès. Je n'ai plus pleuré après sa.
Ce là fais 10 ans bientôt qu'elle est décédé, bien il est normal d?être nostalgique du passé. J'ai l'impression de revivre encore son décès ce soir.
Je me demande si chaque chose que j'ai vecue avec elle se dissous, je ne perd pas une par de souvenir.
Ou alors si j'en ai fais mon ange à qui je parle et je pleure quand je vais mal.
Pourquoi avoir autant de mal à accepter son décès ?

Re: ÊTRE INCAPABLE DE PLEURER LORS D'UN DEUIL [211524]

pourquoi...

Voir son profil

Activité : 1 / 5
174 messages postés


Posté le : 22/01/2016 à 19:07 (Lu 6367 fois)
Répondre
Citer

Chère Yumé, je ne sais pas pourquoi mais je peux te dire que je partage ton ressenti. Moi aussi je me dis exactement ces mêmes choses, que les souvenirs, si on ne se les remémore pas exprès tous les jours (d'une façon, finalement, superficielle, puisqu'à chaque fois, on les transforme un peu qu'on le veuille ou non par le souvenir), on va les oublier petit à petit ; que quand je vais mal, c'est normal que je pense au plus grand malheur qui m'ait frappé par analogie, j'essaie juste de ne plus trop l'évoquer en public car comme toi cela fait plus de 10 ans, et je sais que les gens savent bien que j'y pense, mais n'ont pas besoin de le voir ou l'entendre. Je pense juste qu'un décès arrivé trop tôt est un traumatisme, et qu'un traumatisme est ravivé par tout ce qui nous rappelle, pour x raison, le moment où ce traumatisme est arrivé, le contexte, les personnes qui nous entouraient, la température qu'il faisait, le genre de chose qu'on était en train de faire etc...
J'en suis persuadée. J'ai comme toi mis quelques années à comprendre que certaines dates me rappelaient les plus mauvais moments, l'automne c'est le début de sa maladie, décembre c'est le diagnostic, janvier c'est le début de la fin, février c'est sa mort, chaque année il y a des dates ou des moments où je me sens très mal et puis, à un moment je réalise qu'on est ce jour ou ce mois-là, et que j'ai toujours le blues. Mais heureusement, ce n'est plus en permanence.
J'ai accepté de lâcher prise, que ce qu'il me restera de cette relation, ce sera l'essence, le sentiment, pas forcément tous les petites choses même si beaucoup sont encore là dans ma tête et dans mon coeur ; et que ça ne fait pas disparaître pour autant cet amour, même si on dirait parfois que je l'ai rêvé. J'ai une espèce de nostalgie qui me serre la poitrine souvent en me disant que j'ai arrêté d'entretenir certains souvenirs toute seule, parce-que je me faisait pleurer des nuits entières à revivre tout ça et je n'aurais pas pu faire ça toute ma vie (qui est encore devant moi). Bref je ne t'aide pas, mais tu n'es pas seule !

Pages:  1

Retour au forumNouveau sujetInscriptionIdentificationChanger le mode (Arborescence/Tableau)Recharger la première page du forumFaire une rechercheListe des membresInformations & statistiques

Ajouter une réponse

Vous écrivez en tant que :  Login :   Password :
Titre de votre message :
Corps de votre message :

 [citation] [image]

 [gras] [italique] [souligné]
 [barré] [exposant] [indice]
 [grandir] [reduire] [code]

 [noir] [blanc] [jaune] [orange]
 [rouge] [violet] [bleu] [vert]

   Prévisualiser le message

12345678910
AA1A2A3A4A5A6A7A8A9A10
BB1B2B3B4B5B6B7B8B9B10
CC1C2C3C4C5C6C7C8C9C10
DD1D2D3D4D5D6D7D8D9D10
EE1E2E3E4E5E6E7E8E9E10
FF1F2F3F4F5F6F7F8F9F10
GG1G2

Valider

La Gentiane est un service des Coopératives funéraires du Québec - Administration - MyStats
Aztek Forum V4.01 Copyright (C) 2003 - Liens - Page générée en 0.1170 seconde avec 13 requêtes